CoronaVirus ! Comment réorganiser vos bureaux dans ce nouveau contexte ? - Image


Auteur : Agence MIT | 23-07-2020 | Tags: #Coronavirus #COVID-19Maroc #Travail #Déconfinement #Mesuresdeprotection #Réconfinement #Relance #Bureau

La reprise de l’activité a poussé plusieurs acteurs économiques dans la précipitation à travers des décisions dont le tribut à parfois  aggraver cette situation de crise et reporter finalement la relance économique. Rien n’est plus pareil, il faut s’adapter à ce nouveau contexte : réarranger la disposition des bureaux, mettre des barrières et des panneaux de séparation, mesurer les distances entre les différents salariés, diviser les travailleurs en groupe et sensibiliser ces derniers…
 

Par conséquent, ce retour ne se fera pas vers ce que nous envisagions comme une normalité d’avant coronavirus, mais comme une évolution vers de nouvelles formes de travail.
 

Comment réussir ce retour ? et quelles sont les pratiques à mettre en oeuvre ?


Le retour aux espaces de travail doit être prudent et progressif, Ca doit être planifié et organisé selon un plan de reprise clair. L’entreprise Monark IT a entrepris un plan de reprise basé sur plusieurs axes qui respectent les mesures proposées par l’OMS et le ministère de la santé en s’assurant de sensibiliser les ressources humaines et répartir l’effort d’application de ce plan sur plusieurs semaines.

Les mesures sanitaires :

Le premier axe assure la sécurité des salariés et des visiteurs en général . Un nouveau calendrier du responsable d’hygiène a été mis en place de telle manière que ses interventions sont devenues journalières avec une nouvelle procédure adaptée au coronavirus en suivant un parcours clair pour désinfecter des surfaces stratégiques avec des produits spécifiques. Le mot d’ordre est changé ses habitudes, passer au pointage virtuel face au risque que comporte la pointeuse physique, couper la climatisation pour éviter de brasser de l’air en interne, fournir des lingettes jetables à la place de serviettes ainsi que des paquets de kleenex et des gels hydroalcooliques personnels.

Les mesures de distanciation physique :

Le deuxième axe se base sur l’aménagement des bureaux ( mettre des panneaux de séparation et/ou des cloisons afin que chaque poste de travail ait exclusivement une superficie de 3 à 4m2) . Il faut aussi limiter l'accès aux espaces communs comme la cuisine, le jardin et les salles de réunion…
Une des possibilités à mettre en place pour augmenter les distances entre les salariés est de limiter le nombre d’employés présents, organiser une alternance entre télétravail et travail au bureau en arrangeant une rotation des équipes aux bureaux (Équipe A & équipe B) pour diminuer le risque de contamination tout en veillant la sensibilisation des collaborateurs en entreprise mais ailleurs. 

Le risque d’un nouveau confinement :

Le troisième axe contribue à la prévention contre le risque d’un nouveau confinement car le monde du travail lors de cette crise du Covid19 a aidé de nombreuses entreprises à créer des nouvelles façons de travailler surtout à distance et à repenser les priorités.

Les entreprises doivent continuer la mise en place des solutions de télétravail  en aidant les employés à maîtriser ces nouveaux outils, ces méthodes et processus pour augmenter la productivité en télétravail au cas ou ca deviennent la seule alternative en contexte d’épidémie.
Pour les entreprises dont la majorité des salariés peuvent travailler à distance, cela peut aider à réduire les coûts d'acquisition de grands espaces de bureaux et d'autres infrastructures. Le fait de combiner les environnements de travail physiques et virtuels pourra permettre l'émergence d’un nouveau style de travail, des nouveaux canaux d’’innovation et concrétiser la notion d’agilité dans l’esprit d’une collaboration plus fluide à moyen terme entre les différents processus métiers.

Conclusion :

Toutes les règles et mesures citées dans l’article sont  une bonne approche à cette nouvelle problématique mais elle reste liée à  la communication interne pour sensibiliser tous les intervenants. Nous pensons que ce contexte défavorable peut créer des liens plus forts entre les équipes mais aussi avec les fournisseurs et les clients, il peut aussi ouvrir de nouvelles opportunités à condition de se réinventer et dépasser les contraintes actuelles.